Article

Apr 12, 2010

Une victoire de classe et un top 5 général pour Latinne et Smits

Figurant parmi les nouveautés des Belgian Touring Car Series 2010, les Volkswagen Scirocco GT24 de l’équipe belge WRT n’ont pas manqué de faire parler d’elles. Non seulement Ronnie Latinne et Jean-Jacques Smits ont d’emblée remporté la classe T3 lors de la première course du Gordon Finest Race, premier rendez-vous de la saison, mais ils ont aussi signé un véritable exploit en intégrant le top 5 du classement général.

A la tête de l’équipe WRT avec René Verbist et Yves Weerts, Vincent Vosse se montrait particulièrement fier de ses pilotes après la première manche : « Ronnie et Jean-Jacques m’ont épaté », expliquait-il. « Ronnie a réalisé un superbe relais en partant de la 11e place et il a prouvé qu’il avait vite compris le fonctionnement de cette Scirocco. Ensuite, Jean-Jacques a parfaitement complété le travail en ramenant la voiture sur la plus haute marche du podium d’une classe T3 pourtant très disputée, avec en bonus un superbe top 5 au général. Je leur tire mon chapeau ! »

La deuxième course se déroulait malheureusement moins bien pour le duo belge. Surpris par des pneus pas encore en température lors du premier tour, Jean-Jacques Smits perdait de précieuses minutes dans un bac à graviers. Ils terminaient finalement à la 13e place finale, la 6e dans la classe T3.

Ayant annoncé qu’ils étaient là avant tout pour apprendre le fonctionnement d’une traction, un type de voiture qu’ils n’avaient jamais piloté en course, Claude-Yves Gosselin et Antoine Choque ont par deux fois croisé le drapeau à damier, non sans rencontré l’un ou l’autre problème en course. Entre un départ raté par la faute d’un concurrent ayant calé devant eux et l’une ou l’autre petite incartade hors de la piste, les deux Français ont néanmoins terminé aux 13e et 17e positions du classement général, marquant à chaque fois les points de la 8e place dans la classe T3.

« Les voitures ont été fiables et nos deux équipages ont pris beaucoup de plaisir derrière le volant. Et c’est bien là l’essentiel ! », affirmait Vincent Vosse en guise de conclusion. « Je me réjouis de les voir à l’œuvre à Dijon où se déroulera début mai la prochaine course du BTCS. »

 

Suivez toute l’actualité de Volkswagen en compétition sur le site

www.belgianvwclub.be